JONAS ET ARTHUR, UN DUO DE CHOC AUX MANETTES DE LA BRASSERIE !

Breaking news : Little Atlantique Brewery voit double depuis le printemps. Simon HICHER notre brasseur historique part vers de nouveaux horizons professionnels. Pour le remplacer, nous accueillons deux nouveaux talents.

Jonas TRUMMER notre nouveau Maître Brasseur et Arthur PASQUET notre responsable de production, tous deux reconnaissables grâce à leurs belles salopettes noires ! 
Pour savoir qui se cache derrière nos bières… voici une interview de notre duo détonnant : 

D’où vous venez et quel est votre parcours ?

Jonas : je suis allemand d’origine et européen de cœur. Je suis ingénieur brasseur, diplômé d’un bachelor et d’un master de sciences dans le plus ancien département de brassage du monde, l’université technique de Munich.Je suis dans le secteur de la brasserie depuis 2008. J’ai travaillé dans plusieurs brasseries à travers l’Europe. J’ai notamment été maître brasseur d’une brasserie à Cracovie, en Pologne. De 2017 à 2020, j’étais inscrit à un programme de formation de brasseurs qui a impliqué 6 universités européennes ainsi que des entreprises bien connues telles que Carlsberg. 

Arthur : j’ai grandi à Limoges, en Haute-Vienne. Après le bac, j’ai suivi des études d’ingénieur agroalimentaire à Angers pendant 5 ans. Mon diplôme en poche, j’ai travaillé quelque temps en bar, puis dans un brewpub nantais, le Bubar, où je faisais du service et de la production. Ensuite, j’ai travaillé à la brasserie de Bretagne, à Concarneau, le plus gros site de production brassicole breton !

Qu’est-ce qui vous a amené dans le milieu brassicole ?

Jonas : l’intérêt des fermentations et de leur fonctionnement.

Arthur : j’ai découvert le monde de la brasserie artisanale en Ardèche en 2013, lors d’un stage dans une ferme de la région. Je vendais du fromage de chèvre sur les marchés, à côté de l’étal d’un micro-brasseur local. L’année suivante, j’ai donc décidé de me diriger vers ce milieu et j’ai appris le métier de brasseur et la création de recettes dans une micro-brasserie Sud-Africaine, également lors d’un stage. 

Quelle a été votre première expérience en brasserie ?

Jonas : quand j’ai fait mon premier stage à 16 ans, à la brasserie Tucher à Nuremberg, j’ai pu déguster la bière qui a été envoyée à 5 km à travers un pipeline de la brasserie au service de remplissage. Expérience intense et rafraîchissante !

Arthur : j’ai tout de suite compris que ce métier était fait pour moi car il regroupe beaucoup de techniques différentes, permet de libérer sa créativité et de travailler sur de multiples projets et collaborations en parallèle, le top pour un ingénieur ! J’apprécie aussi beaucoup d’avoir trouvé ma place dans la société : créer des moments de plaisir que les consommateurs peuvent partager autour de ce produit qu’est la bière artisanale. 

Quels sont vos envies/objectifs au sein du LAB ?

Jonas : j’aimerais perfectionner les processus biotechnologiques, tels que la fermentation, et hisser la qualité de nos bières au plus haut niveau de la profession.

Arthur : nous sommes à une période particulièrement stimulante de la vie du LAB : nous devons augmenter notre production, tout en gardant et en optimisant nos standards élevés de qualité, et nous commençons à avoir l’opportunité de brasser beaucoup d’éditions limitées, donc de laisser s’exprimer notre créativité. Ce que j’aime, c’est développer des recettes qui ont du sens, qui ont une histoire qui dépassent le produit à tel point que lorsque qu’on les goute, le sensoriel se mêle à la pensée. On déguste une bière et on comprend, en même temps, son histoire et le projet qui l’a fait naître ! J’aimerais développer les collaborations avec des acteurs qui ne sont pas forcément de notre milieu, des artistes, des collectifs ou des artisans. 

Avez-vous une bière spécifique que vous aimeriez brasser au LAB ?

Jonas : les bières les plus difficiles à brasser et à maîtriser dans le monde de la bière sont les « clean lagers ». J’admire ces bières et j’aimerais en brasser une ici !

Arthur : je n’ai pas vraiment de recette en tête que je voudrais brasser à tout prix au LAB, comme je le disais avant, c’est ce qu’il y a autour d’une bière qui me plait le plus, et souvent cela nait de rencontres ou de discussions, donc c’est difficile d’anticiper les idées avant qu’elles n’arrivent. En attendant, on concocte quelques petits projets marrants pour l’automne.

Quelle est votre brasserie préférée ? qui vous inspire ?

Jonas : chaque brasserie qui travaille de manière traditionnelle, passionnée, avec la quête de la perfection et le savoir-faire du brassage. Si je devais choisir, l’une des brasseries qui m’inspire le plus est la brasserie Distelhäuser dans le sud-ouest de l’Allemagne.

Arthur : je pense tout de suite à Brussels Beer Project quand on me demande ma brasserie favorite, j’ai eu le plaisir d’y passer 3 mois en stage pendant mes études, je trouve leur créativité et la qualité de leurs bières très inspirantes. 

Avez-vous une anecdote de brassage en particulier à nous raconter ?

Jonas : j’ai nettoyé les réservoirs d’eau d’une grande brasserie durant 10 jours d’affilée, cela crée des souvenirs et des amis pour la vie.

Arthur : 

Si vous deviez prendre qu’une bière pour des longs mois de voyage, quelle serait-elle ?

Jonas : une pils allemande classique…mais il me faudrait plus d’une bière !

Arthur :  si je devais partir pour de longs mois de voyage, j’espère surtout que je croiserais quelques brasseries sur ma route !

Si vous étiez un houblon, vous seriez lequel et pourquoi ?

Jonas : je serais un Magnum, car il a diverses utilisations, Alpha élevé pour l’amertume, grands arômes pour donner de l’âme à la bière.

Arthur : si j’étais un houblon, je voudrais être un de ceux qui poussent sur la terrasse du LAB, à mon avis, ils doivent en avoir des choses à raconter… 

Avez-vous des passions ou passe-temps particuliers en dehors de la brasserie ?

Jonas : j’aime faire du vélo et de la randonnée.

Arthur : j’adore la musique, principalement le Reggae et le Dub, j’ai construit un Sound System que j’essaie de faire résonner le plus souvent possible ! Peut-être que vous pourrez l’entendre au LAB de temps en temps, qui sait ?

Crédit photo : Charlyne Delabarre

toute l'actu de la brewery

Avez-vous plus de 18 ans ?